EDITION 2003
Séance jeune public
L’expérience sensible du film documentaire peut être offerte au jeune public sans la relier nécessairement à des pratiques pédagogiques disciplinaires.
C’est cet éveil du regard et de l’esprit critique que nous proposons à travers une sélection de films relevant du patrimoine ("Le Bonheur") ou de films récents explorant des situations du monde contemporain, des univers musicaux, l’altérité, les clichés de l’exotisme...
Tu es, je suis... l’invention des jivaros
Yves de Peretti
(2002 - 67' - France - vostf)


Le malentendu Jivaro et le fantasme des têtes réduites.


Mardi 18 novembre 2003 à 14h30 (salle 1)
Vendredi 21 novembre 2003 à 20h00 (salle 1)

Tabanaast, une séance spéciale
Aloïs Main
(2003 - 65' - Autoproduction - France - vostf)


De retour dans un pays lointain, un réalisateur propose à ceux qui l’ont accueilli dans le passé de les emmener à leur tour en voyage…


Mercredi 19 novembre 2003 à 10h00 (salle 1)
Mercredi 19 novembre 2003 à 22h00 (salle 2)

Si le son s’aventure
Frédérique Devillez
(2003 - 21' - AJC! - Belgique)


L’univers de la musique contemporaine à travers les yeux, les gestes, l’imaginaire des enfants d’une école maternelle de Bruxelles.


Lundi 17 novembre 2003 à 18h00 (salle 2)
Jeudi 20 novembre 2003 à 14h00 (salle 2)
Jeudi 20 novembre 2003 à 15h30 (salle 2)

A l’ombre d’une mémoire
Mustafa Balci
(2002 - 56' - Belgique)


Sur mon chemin, j’ai rencontré un vieil homme qui m’a invité à écouter. Une mémoire. Cet homme, Ramazan Güngör, marqué parfois durement par les vicissitudes du temps et de l’âge, n’est pas une personne comme les autres. Il est l’un des derniers bardes d’une épopée en passe d’être révolue. Une transmission orale a vu le jour et un film prend forme, partage de cette transmission. Ce vieux sage turc m’a transmis une part de son savoir. Ce savoir se présente sous la forme d’un luth à trois cordes, un üçtelli, qui s’ouvre sur le monde. Le monde de Ramazan Güngör, le dernier maître du üçtelli.


Lundi 17 novembre 2003 à 10h00 (salle 1)
Lundi 17 novembre 2003 à 14h30 (salle 1)

Passagers d’Orsay
Sandra Kogut
(2003 - 52' - France)


« Est-ce que je peux faire un portrait de vous avec votre œuvre préférée ? » Voici la question que je posais aux gens, choisis un peu au hasard, pendant plusieurs mois, dans les salles du Musée d’Orsay, à Paris. La réponse était souvent précise : « C’est au dernier étage, ça vous dérange pas ? » ou encore « Je vais vous montrer un tableau que j’ai vécu personnellement. » Commençait alors notre marche, longue parfois de plusieurs kilomètres, à la recherche de ces images. Commençait alors le film : vers où nous emmènent-ils, vers où ces œuvres les emmènent ?


Mardi 18 novembre 2003 à 10h00 (salle 1)

Dans, Grozny dans
Jos de Putter
(2002 - 75' - Pays-Bas - vostf)


Âgés de six à seize ans, les membres d’une troupe de danseurs tchétchènes, originaires de Grozny, entament une tournée dans les capitales européennes. Répétée d’abord au milieu des ruines d’un pays dévasté, leur danse traditionnelle est davantage qu’un spectacle pittoresque, c’est l’usage d’un art comme affirmation d’existence. L’innocence de l’enfance, la grâce de la chorégraphie, la beauté des costumes, la vigueur de la tradition, tout cela prend soudain les accents de l’urgence à témoigner.


Mercredi 19 novembre 2003 à 14h00 (salle 1)

Le Bonheur
Alexandre Medvekine
(1934 - 70' - URSS - muet)


Un moujik à la recherche du bonheur dans la Russie tsariste puis dans la Russie Soviétique. «Le bonheur ou l’histoire de l’infortuné Khmyr», de sa femme-cheval, de son opulent voisin Foka et aussi du pope, de la religieuse et autres épouvantails. Dédié au dernier Kolkhozien fainéant.


Vendredi 21 novembre 2003 à 14h00 (salle 1)
Vendredi 21 novembre 2003 à 15h30 (salle 1)

A Life to Live (Une Vie à vivre)
Maciej Adamek
(2003 - 20' - Pologne - vostf)


En Pologne, une école maternelle spécialisée. Agés de 3 à 5 ans, les enfants entrent dans une période de double apprentissage : celui de tout enfant de cet âge et celui d’être aveugle… Par le jeu, le toucher, ils s’initient aux sens, aux répérages spacio-temporels, etc. Captation sensible, « A life to live » nous livre aussi leurs imaginaires et leurs rêves.


Jeudi 20 novembre 2003 à 14h00 (salle 2)
Jeudi 20 novembre 2003 à 15h30 (salle 2)