EDITION 2003
L’Expérience du montage,
de l’argentique au numérique

Nous avons volontairement choisi un titre aux sens multiples.
En effet, si cette expression souligne la particularité du montage du documentaire à savoir son aspect expérimental, elle met aussi l’accent sur la diversité des théories du montage : autant d’expériences, de mises à l’épreuve de l’image, qui ont partie liée avec la dramaturgie et le style. Enfin elle fait allusion à l’expérience singulière du monteur, à son rôle d’accoucheur du sens, à la nécessité qui est la sienne d’aider le réalisateur à prendre de la distance, un métier qui exige psychologie et engagement.
Le débat sera articulé par des projections de courts-métrages ou d’extraits de films qui viendront étayer la pensée des intervenants : François Niney, enseignant à Paris 3 et auteur de “À l’épreuve du réel”, trois chefs monteurs chevronnés : Anne Baudry, Joële Van Effenterre et Roger Ikhlef. Nous solliciterons également l’intervention de réalisateurs invités et de couples emblématiques de la relation très particulière du cinéaste et du ou de la monteuse.
Enfin, nous donnerons la parole aux intermittents du montage, afin qu’ils nous rendent compte des luttes de leur profession.
Un atelier auquel nous espérons que vous serez nombreux, à participer.

Simone Vannier,
Déléguée Générale de Documentaire sur Grand Ecran