Marseille contre Marseille
Jean-Louis Comolli et Michel Samson
(1996 - 88' - Archipel 33 (Denis Freyd), 13 production (Paul Saadoun), I.N.A. (Claude Guisard), Arte (Thierry Garrel) - France)
Cette fable politique en forme de tragi-comédie populiste se joue pendant les élections municipales de juin 1995 à Marseille. Il y avait au cœur des quartiers Nord, dans la partie la plus populaire de la ville, une association, " Nord Ambition ", regroupant les supporters de Bernard Tapie. Ils aideraient Tapie à conquérir la Mairie de Marseille, et ils comptaient en retour sur l’appui de Tapie pour gagner, eux, la mairie des quartiers Nord. Grâce à la très grande popularité de Tapie, ils pourraient enfin faire échec, rêvaient-ils, à la domination communiste traditionnelle dans ces quartiers Nord. Mais "le Messie", comme ils l’appelaient, connaissait quelques difficultés. Les procès se multipliaient, les condamnations tombaient, Tapie se taisait. Les tapistes de " Nord Ambition " espéraient pourtant encore... Espoir déçu. Tapie finira par donner son appui à l’alliance PC-PS, c’est à dire aux ennemis de ses amis... Que croyez vous qu’il arriva ? Comme dit l’un de nos personnages : "Ça recompose sec!" La morale de la fable est double. Que des petits poissons finissent par se faire manger par les gros. Et que, bien sûr, "il ne faut jurer de rien".