Rêves de France à Marseille
Jean-Louis Comolli et Michel Samson
(2001 - 105' - 13 production (Paul Saadoun), I.N.A. (Gérald Collas) - France)
En juin 1999, Jean-Claude Gaudin organise une grande fête populaire, " la Massalia ", pour exalter toutes les communautés qui font Marseille et manifester l’envie de milliers de gens venus d’ailleurs de se montrer Marseillais. Radieux arc-en-ciel. Moins d’un an plus tard, mars 2000, commence la campagne des municipales, la troisième pour nous : qu’en est-il de ce nouvel esprit qui semble souffler sur la vie politique marseillaise, trouve-t-il une traduction dans la sphère politique ? Combien d’enfants de l’immigration récente, celle qui gêne, on veut parler de l’immigration arabe, figureraient en position éligible et seraient finalement élus parmi les 101 conseillers municipaux ? Marseille, ville phare des expérimentations politiques en France, nous dit-elle l’affaiblissement du racisme anti-arabe et la fin des exclusions ? L’affichage des fêtes, le ralliement des discours poussaient à l’optimisme. Les enfants de l’immigration candidats semblaient aussi assurés de leur coup : cette fois, l’intégration étant derrière eux et le mot même leur devenant insupportable, l’entrée en politique se ferait sans drame …