L’écart de l’écrit à l’écran : Harold Vasselin

Harold Vasselin a une formation scientifique. Il a été chercheur au sein d’une équipe de physique au CNRS.
Depuis 1987 il a réalisé une dizaine de films courts mettant en scène la danse, puis le jeu d’acteur, travaillant la relation du corps à l’espace et la voix off. Il a réalisé trois films documentaires. Il a conduit différents projets impliquant artistes et scientifiques, comme l’opération "3 Pas" à Saint-Etienne de 1999 à 2001.
"Comment Albert vit bouger les montagnes" est son premier long métrage – sélectionné aux festivals de Locarno, Stuttgart/Tübingen, Sao Paulo, Thessaloniki.
C’est le premier film d’un triptyque interrogeant le regard savant. "Albert" est situé au XIXème siècle. "Opération Epsilon", actuellement en préparation, se situe au milieu du XXéme siècle. Un troisième volet prend place au XXIème siècle.
En collaboration avec le CECI.
 
Blockhaus
Harold Vasselin
(1987 - 18' - Taxidermie - France)
Fiction chorégraphique tournée sur les ruines du mur de l’Atlantique, à la pointe de Barfleur, Normandie, France.
 
Carnets de traversée, quais ouest
Harold Vasselin et Johanne Charlebois
(1990 - 22' - Taxidermie - France)
Fiction chorégraphique conçue pour l’écran. Entre 1880 et 1914, 3 millions de migrants ont transité par les quais du Havre en un voyage sans retour. Leurs silhouettes errent aujourd’hui dans un port d’où on ne part plus pour l’Amérique.
 
La Botanique
Harold Vasselin
(1992 - 62' - Taxidermie - France)
Sur un texte botanique de Lamarck : "Les chênes portent des fleurs mâles et des fleurs femelles sur le même pied, mais séparées..." Un film sur le désir de voir...
 
Trois regards intérieurs
Harold Vasselin
(1993 - 21' - Taxidermie - France)
Les actions chorégraphiques minimalistes d’Odile Duboc donnent à voir les espaces, les gestes quotidiens de la ville avec le regard sacralisé du théâtre.
 
La carte du tendre
Harold Vasselin
(1997 - 21' - Taxidermie - France)
"La Carte du Tendre", lieu métaphorique des chemins de rencontre, n’est plus aujourd’hui comme au XVIIIème siècle la carte aventureuse de quelque nouveau continent. Elle se trace dans le monde cathodique des images du monde. C’est dans ce monde du reflet que s’aventure l’explorateur... Sur un texte extrait du "Voyage autour du monde" de Bougainville.
 
Pat
Harold Vasselin
(2002 - 18' - Taxidermie - France)
Darwin a dit des choses merveilleuses sur l’origine des espèces. Il avait beaucoup observé les oiseaux. Le darwinisme social en a dit des choses terribles, justifiant par là la nécessité, pour certains, de disparaître.
Il y a dans Pat un homme que l’on ne voit pas, qui énonce des vérités "darwiniennes", et un autre, qui ne dit rien, mais n’a pas l’air du tout disposé à disparaître. Et il y a aussi les oiseaux.
 
La peur du vent
Harold Vasselin
(2003 - 64' - Taxidermie - France)
"La peur du vent", c’est celle qu’éprouve ce jeune enfant qui marche dans les rues de la ville neuve, claire, droite, sans arbres, et toute pleine de la force du vent. Le Havre, rasé lors d’une des plus radicalse destructions de la 2éme guerre mondiale, a été le lieu d’une reconstruction qu’on a voulue moderne et exemplaire. Confiée à l’atelier d’Auguste Perret, elle nous est transmise comme une œuvre marquante de l’architecture du XXème siècle.