Liban-Palestine 1969/2009
 
Time of Breadth
Ali El-Darsa
(2009 - 8' - autoproduction - Canada - VO arabe (sous titres anglais))
Time of Breadth met en scène une conversation téléphonique entre l’artiste et sa mère à propos des guerres libanaises. Il en découle un portrait politique à échelle intime qui révèle la vulnérabilité de l’artiste face à un passé douloureux.
 
Eloge de la raison
Waël Noureddine
(2010 - 23' - Bathysphere productions - France)
Une topographie de l’univers mental d’un drogué qui fait écho au chaos du monde l’environnant.
 
Cent visages pour un seul jour (Miat wajh li yom wahed)
Christian Ghazi
(1969 - 90' - Baalbeck Studios - Liban - VO arabe (sous titres français))
Entrelaçant narration dramatique et images documentaires, ce film pionnier montre, caméra au poing, le combat des militants communistes de la cause palestinienne au Liban au début des années 1970. Il s’agit de l’unique œuvre qui a survécu à la destruction de la filmographie de Christian Ghazi.
 
Fix me
Raed Andoni
(2010 - 98' - Akka Films/ Arte France cinéma/ Dar Films productions/ Rouge International/ les films de Zayna - Palestine/ France/ Suisse - VO arabe (sous titres français))
Raed, auteur réalisateur palestinien, a mal à la tête. Au sens propre comme au figuré. Ça l’empêche de travailler. Il décide de se faire soigner et se rend au service de Santé mentale du Croissant Rouge de Ramallah. Le chef de service lui promet de le guérir en vingt séances. La salle de consultation est séparée d’une pièce mitoyenne par un miroir sans tain. Ce dispositif qui sert habituellement à la formation des internes, permettra à Raed de filmer sa thérapie. Et au spectateur de pénétrer la psyché de cet étrange personnage, sorte de cousin palestinien de Woody Allen, et de découvrir son monde.