Hors Les Murs
 
Ennemis intimes
Werner Herzog
(1999 - 95' - Werner Herzog Filmproduktion - France, Allemagne )
Werner Herzog a treize ans lorsque, par le plus grand des hasards, il se retrouve à Munich pendant quelques mois dans le même appartement que Klaus Kinski. Il se rend compte de la folie de Kinski lorsque celui-ci saccage l’appartement et sait donc à quoi s’en tenir lorsque, quelques années plus tard, il l’engage pour Aguirre, la colère de Dieu. Ennemis intimes retrace la relation passionnelle d’amour et de haine entre un réalisateur et son acteur fétiche.

Rendez-vous du Doc

 
26 rue Saint-Fargeau
Margaux Guillemard
(2017 - 30' - Miles Cinéma - France)
26 rue Saint-Fargeau s’illustre comme la traversée verticale d’un logement social parisien. De l’aube au coucher du soleil, étage après étage, le film dépeint, fait dialoguer, avec humour et tendresse, diverses cultures, atmosphères, goûts pour l’ameublement, philosophies de vie. Singulier dans sa réalisation, ce documentaire a d’abord été élaboré, monté, tel un "film sonore" de 30 minutes, pour rencontrer dans un second temps les images du lieu tournées en 16mm, afin de créer un dialogue poétique entre récits et espaces.
 
Jean-Marie Pelt, le jardinier du Bon Dieu
Patrick Basso
(2016 - 52' - France Télévision / Nomades TV - France)
Scientifique, écrivain, formidable vulgarisateur, défenseur de l’environnement, bâtisseur et croyant : Jean-Marie Pelt était tout cela à la fois. En notre époque troublée, son héritage humaniste nous est précieux, et nous invite à méditer sur une harmonie à réinventer entre l’homme et la nature, sur les limites de la croissance et de la société́ de consommation. Les nombreux amis et disciples de Jean-Marie Pelt témoignent dans ce film-hommage, dont le tournage avait commencé avec lui.
 
Quand le vent est au blé
Marie Devuyst
(2016 - 71' - Wallonie Image Production - Belgique)
Ces dernières années, sur les terres de Wallonie, on a vu réapparaître des variétés oubliées de céréales paysannes. Les blés anciens. Au fil des saisons, les graines se multiplient, se répandent et se transforment. Les gens se rassemblent, le travail s’organise. Un petit réseau prend forme. C’est alors que l’acte de produire la semence et le pain devient pour chacun une expérience, guidée avant tout par la recherche du goût et le respect de la terre. Des champs au hangar, du moulin à la boulangerie, le film raconte les parcours croisés d’un agriculteur, une agronome, un paysan boulanger et deux meuniers, cinq acteurs du bon grain et du bon pain.

Séance en partenariat avec l’UPEDD
 
Ernesto Che Guevara: le Journal de Bolivie
Richard Dindo
(1994 - 90' - Cinémanufacture / Les Films d’ici / La Sept ARTE / TSR - Suisse, France)
En octobre 1967, le monde entier apprend la mort du guerillero légendaire Ernesto "Che" Guevara. L’armée bolivienne prétend que le "Che" est mort au combat et présente, lors d’une conférence de presse, le journal qu’il a écrit pendant les onze mois de sa guerilla. Le film suit le "Che" pas à pas et le fait revivre à travers son journal.
 
Atelier de Conversation
Bernhard Braunstein
(2017 - 70' - Schaller 08 / Supersonicglide - Autriche, France, Liechtenstein)
Dans l’une des plus grandes bibliothèques (la BPI) de la ville de Paris, des gens venus des quatre coins du monde se retrouvent chaque semaine pour pratiquer le français à l’"Atelier de conversation". Des réfugiés de guerre et des personnes chassées de leur pays par des persécutions politiques côtoient des hommes d’affaires et des étudiants sans souci. Pour différents qu’ils soient, les participants partagent un objectif commun : ils se débattent avec une nouvelle langue.
 
Les Vies de Thérèse
Sébastien Lifshitz
(2016 - 55' - Agat films & Cie - France)
Thérèse Clerc est l’une des grandes figures du féminisme militant. Du combat pour l’avortement à l’égalité des droits entre les hommes et les femmes en passant par les luttes homosexuelles, elle a été de toutes les batailles. Elle apprend aujourd’hui qu’elle est atteinte d’une maladie incurable et décide de jeter un dernier regard tendre et lucide sur ce que fut sa vie, ses combats et ses amours.
 
Black Panthers
Agnès Varda
(1968 - 30' - Ciné-Tamaris - France)
En 1968, Agnès Varda est installée, en compagnie de Jacques Demy, en Californie. Cette année-là, elle décide de planter sa caméra à Oakland, près de San Francisco, au beau milieu d’une manifestation de militants du Black Panther Party exigeant la libération d’un de leurs leaders, Huey Newton.

Projection organisée en partenariat avec La Maison de la Photographie Robert Doisneau dans le cadre de son exposition : « Stephen Shames, une rétrospective » (11/10/2017 - 14/1/2018).

La Maison de la Photographie Robert Doisneau présente une exposition de tirages et de documents d’archives du photographe américain Stephen Shames, retraçant son travail sur la société américaine des années 1960-1990. Ses photographies, du quotidien des gangs du Bronx, au mouvement radical d’émancipation « Black Panthers », vont au-delà de la simple illustration documentaire d’une période. Prises de l’intérieur, elles dressent le portrait d’une Amérique contrastée.

Une visite guidée de l’exposition est proposée à 18h30 suivie de la projection de « Black Panthers » à 19h30 à la Médiathèque de Gentilly.