Kling Klang : la musique c’est du cinéma !

Dans le cadre de leur première association, Les Écrans Documentaires & La CLEF (Culture, Loisirs et Formation) proposent une programmation autour de la musique, déclinée en deux temps et deux lieux distincts. Une « Face A » de projections à Arcueil; une « Face B » hors les murs, dans les deux salles de concert de La CLEF à Saint-Germain-en-Laye, un lieu moteur notamment dans le champ des musiques actuelles.

[FACE A]
Espace Jean Vilar – Arcueil

On l’oublie trop souvent : la musique est un puissant vecteur d’interprétation du monde qui mobilise autant des questions esthétiques que politiques. Il arrive en effet que des formes musicales et leurs traductions artistiques - « hautes » ou « basses » selon une distinction encore vive et pourtant bien obsolète - reflètent un climat de répression culturelle et de tensions sociales à l’échelle de tout un pays.
Anoosh et Arash, les deux DJ de « Raving Iran », se trouvent à la croisée de ces différentes problématiques. Soumis à une censure maximale pour tout ce qui concerne les productions culturelles considérées par la République islamique d’Iran comme « occidentalisées », les deux musiciens ont les plus grandes difficultés à faire exister leur musique et leur passion.
« J’ai été censurée pas parce que je faisais de la poésie difficile mais parce que j’avais des textes politiques ». Cette question de la censure, Colette Magny la pose frontalement dans le film d’Yves-Marie Mahé. Constitué entièrement d’images d’archives, le travail de montage non linéaire opère des va-et-vient entre les époques et rend un hommage appuyé, mais jamais nostalgique ni larmoyant, à une grande voix de la chanson ostensiblement ignorée des médias, notamment par la télévision.
Autre écorché vif, Jean-Louis Costes a beaucoup plus en partage avec Colette Magny que ce que l’on imagine. Et pas qu’une simple mais trop restrictive aimantation pour les marges. Comme Magny, Costes est un intercesseur et un catalyseur. Comme chez elle, ses « spectacles » sont potentiellement cathartiques par les émotions qu’ils libèrent. Et ils ont tous les deux en commun la même attraction pour les expérimentations les plus libres. Artiste pluridisciplinaire, Costes exprime ses angoisses autant par la musique (expérimentale, pop, industrielle, noise) que par la performance, le dessin ou l’écriture (qu’il considère comme une véritable ascèse).
Une énergie équivalente, une même tension électrique et, surtout, une identique sincérité traverse « Fugazi: Instrument », le documentaire de Jem Cohen sur le groupe de rock « hardcore » Fugazi. Engagé sur le plan artistique et politique, c’est en étroite collaboration avec les musiciens que Cohen met au premier plan les causes qu’ils défendent.



[FACE B]
La CLEF – Saint-Germain-en-Laye

Les liens entre le cinéma et la musique ne datent pas d’hier. Des frères Mayles à D.A. Pennebaker, en passant par Robert Frank ou Claire Denis, de nombreux cinéastes, et non des moindres (mais la liste est immense), ont documenté par le passé cette communauté d’histoires entre les images et les courants musicaux. Que celui qui n’a pas ri, pleuré, joui ou enragé devant « Gimme Shelter », « Man no Run ou Dig ! » nous jette à la figure le premier vinyle...
Projetée dans deux salles de concert, cette série de films s’articule autour d’une variété de genres (cinéma direct ou expérimental, archives, art vidéo), de formes (ciné-tract, peinture sonore, portrait) et de durées (du court au long-métrage). Ces oeuvres ne sont pas des « rockumentaires », une dénomination industrielle trop fourre-tout qui néglige souvent les questions esthétiques. Plutôt des essais ou des exercices (de style) qui explorent les écarts ou les correspondances d’écritures entre matières musicales et gestes cinématographiques.

E.V.


➡ Retrouvez la totalité des textes de cette programmation en téléchargeant le programme sur la page d’accueil du site.
 
Raving Iran
Susanne Regina Meures
(2016 - 84' - Christian Frei Filmproduktion / ZHdK (Zürcher Hochschule der Künste) / SRF (Schweizer Radio und Fernsehen) / 3 SAT - Suisse)
Anoosh et Arash, deux DJ’s de Téhéran, se battent pour jouer en public la musique qu’ils aiment. Une passion « occidentale » qui leur a déjà valu de sérieux problèmes.
De rave illégale en distribution interdite de leur album jusqu’à la Street Parade de Zurich, c’est, pour des raisons de sécurité, avec un téléphone portable que la réalisatrice a documenté leur parcours de combattant pour faire exister cette musique et leur passion.
 
La Chanson politique de Colette Magny
Yves-Marie Mahé / Collectif Négatif
(2017 - 32' - Collectif Négatif - France)
Colette Magny a, très tôt, refusé la carrière dans le show-business que sa voix lui offrait. Elle choisit l’engagement politique et la recherche musicale. Blues, free jazz, collage, anti-poésie, voix parlée, chanson-enquête, musique contemporaine…
 
Jolie chanson
Vincent Guilbert
(2015 - 30' - Vincent Guilbert - France)
Fragments d’un portrait de Jean-Louis Costes, artiste sincère, créateur protéiforme, poète de l’excès expiant immuablement son angoisse à travers la chanson, la
performance, le dessin et l’écriture...
 
Soundbreaking - La Grande aventure de la musique enregistrée, Episode 1 : « La Fée électricité »
Maro Chermayeff, Christine Le Goff, Romain Pieri
(2017 - 52' - Ma Drogue A Moi /Show Of Force / Arte France - France)
Premier volet (d’une série de six) consacré à l’enregistrement de la musique, l’arrivée de l’électricité dans le monde de la musique populaire a rendu possible l’amplification des instruments acoustiques. Aventure artistique et technologique de haut vol, la mise au point de l’enregistrement des sons s’est déroulée sur plus d’un siècle. Ce qui aura un impact décisif sur la façon d’entendre et de produire la musique. Cet épisode amorce cette histoire en s’appuyant sur des archives passionnantes et une bande-son d’anthologie.
 
Fugazi : Instrument
Jem Cohen
(1999 - 115' - Jem Cohen - États-Unis, Italie)
Portrait du quatuor post-hardcore américain Fugazi. Jem Cohen a collecté pendant 10 ans des images de concerts, d’interviews et de séquences en backstage prises sur le
vif, suivant au plus près de leur intimité les quatre membres d’un groupe sans concession. En transparence, le film est aussi un constat des désillusions de l’Amérique durant cette décennie (1987-1997), qui se manifeste dans les engagements du groupe comme dans les interventions des fans à qui le cinéaste donne
la parole.
 
One Eno
Jérôme Lefdup, Lari Flash
(1993 - 22' - Vidéo de poche - France)
Réalisé pour l’émission de Canal+ « L’Œil du Cyclone », rencontre avec le musicien et producteur Brian Eno (Roxy Music, David Bowie, Robert Fripp) dialoguant avec son chien.
 
Anecdotal Evidence
Jem Cohen
(2009 - 12' - Jem Cohen - Etats-Unis)
Enregistrement fragmenté et en miroir du morceau "Chain" par Vic Chesnutt lors des sessions à Montréal de l’album At The Cut. Morceau de Chesnutt inspiré par l’essai documentaire du même nom réalisé par Cohen en 2005.
 
Visual Alan Audio Vega
Blick
(2009 - 15' - Blick - France)
Rencontre déjantée avec l’astéroïde Alan Vega. Montage chaotique, disjonctions sonores, images striées : entretien en forme de ciné-tract bruitiste avec un artiste sans concession.
 
Black and White Trypps Number Three
Ben Russell
(2007 - 12' - Ben Russell - Etats-Unis)
Tourné pendant une performance du groupe de noise-rock originaire du Rhode Island, Lightning Bolt, le film documente la transformation de l’extase collective d’un public en un rite de transe.
 
D.O.A (A Rite of Passage)
Lech Kowalski
(1981 - 95' - Extinkt Films - États-Unis)
Chronique chaotique de l’unique tournée des Sex Pistols aux États-Unis en 1978. Une immense aventure cinématographique aux origines de la brève mais très intense histoire du punk.