RED
Réseau d'échange et d'expérimentation
pour la diffusion du cinéma documentaire

DOCUMENTAIRE SUR GRAND ECRAN
L’association Documentaire sur Grand Ecran a été fondée en 1990 par un groupe de cinéastes (Michel Huillard et Simone Vannier), de critiques de cinéma (François Niney, Gérard Leblanc et Luce Vigo), de l’éthnologue-cinéaste Colette Piault, de Jean-Michel Ausseil, Secrétaire Général du FIPA, auxquels s’était joint Richard Jean-Elie, directeur du Studio des Ursulines. François Barat, délégué général du GREC, fut le premier président de la jeune association.?Ce fut ensuite le tour de Simone Vannier et enfin, depuis janvier 2007, d’Annick Peigné-Giuly.
L’idée de promouvoir le documentaire en salle, en tant que film à part entière et non simple complément de programme, correspondait à un besoin, à un moment où le documentaire était particulièrement négligé dans les programmations télévisuelles. Ce projet fut d’emblée encouragé par les institutions, le CNC finança une enquête auprès des cinémas «Art et Essai» sur les possibilités de projection 16 mm (le format habituel au documentaire) et décida de participer à la création de l’Association Documentaire sur Grand Ecran. Cet engagement fut suivi par ceux de la SACEM, la SCAM, la DRAC Ile-de-France et de la PROCIREP. À ces institutions se sont progressivement joints la Mairie de Paris (en 2000), la Région Ile-de-France (en 2005), et ponctuellement, les Ministères du Travail, de l’Environnement, de la Culture, de l’Education Nationale, la Fondation France-Libertés et la Fondation de France, pour soutenir des thématiques en résonance avec leurs missions.??
La première manifestation a lieu en novembre 1992 dans deux cinémas parisiens :? l’Utopia (7 rue Champollion 75005 Paris) tous les soirs à 18h ; l’Entrepôt (7/9 rue Francis de Pressensé 75014 Paris) tous les dimanches de 14h à 24h. Elle est d’emblée très bien accueillie par la presse et le public.??Afin de faciliter la circulation des films en Région, l’Association se double très vite d’une Société de Distribution qui lui permet d’organiser des sorties nationales de longs-métrages documentaires. Entre autres : Dieu sait quoi de Jean-Daniel Pollet en janvier 1997, Amsterdam Global Village de Johan van der Keuken en octobre 1997, Vacances prolongées de Johan van der Keuken en novembre 2000, Rétrospective des oeuvres majeures de Johan van der Keuken en octobre 2001, Et la vie et Le voyage à la mer de Denis Gheerbrant sortis en synergie avec la 3ème édition du «Mois du Film Documentaire» en novembre 2002, Le génie helvétique de Jean-Stéphane Bron en novembre 2004, La jungle plate de Johan van der Keuken en octobre 2005, Pork and Milk de Valérie Mréjen en avril 2006, Le Voyage Perpétuel d’Anastasia Lapsui et Markku Lehmuskallio en avril 2008.??
Cette double activité, sur Paris et en Région, permet à Documentaire sur Grand Ecran de constituer un catalogue d’aujourd’hui 230 films pour lesquels elle signe avec l’ayant droit un mandat de distribution d’une durée de 3 à 5 ans. Dans ce catalogue figurent les noms de cinéastes confirmés (Chris Marker, Robert Kramer, Amos Gitaï, Johan van der Keuken, Raoul Ruiz, Pierre Perrault, Fred Wiseman, Claire Denis, Dominique Cabrera, Claire Simon, Alain Cavalier, Denis Gheerbrant, Rithy Panh, Jean Rouch, Eric Rohmer , Otar Iosseliani, etc...) et de nouveaux auteurs découverts au cours de dix-sept années d’activités.??
La programmation régulière à Paris - au Cinéma des Cinéastes, de 1996 à 2007, puis dans diverses salles dont celles du réseau MK2, le Reflet Médicis, la Filmothèque Quartier Latin ou le Nouveau Latina - ainsi qu’en Région - par le biais d’associations ou de salles, partenaires -, draine un public fidèle, sensible à la sélection rigoureuse de films proposée par l’association.
Nous nous efforçons d’être avant tout des découvreurs et de faire place en priorité à des films inédits, à des productions indépendantes, et de soutenir des films que la télévision ou les distributeurs ne peuvent diffuser. Mais nous tenons aussi à montrer ces films qui sont les perles du patrimoine cinématographique documentaire.
Depuis janvier 2008, nous avons créé un réseau de programmateurs partenaires. Ils sont invités à imaginer, en concertation avec nous et dans la continuité de notre travail, trois rendez-vous annuels autour du cinéma documentaire. Ces « Rendez-vous des Docs » en région, proposent des rencontres/débats avec un intervenant (le réalisateur, un membre de l’équipe du film… ou un critique dans le cadre d’une leçon de cinéma). Outre des tarifs de location préférentiels, ces partenaires sont régulièrement tenus informés de notre actualité et nous mettons à leur disposition tous nos outils de communication.
Pour transmettre une expérience de 17 ans d’animation dans les salles parisiennes, nous avons mis en place en 2006, en partenariat avec l’INJEP et les Régions (Ile-de-France, Corse, Bretagne, Poitou-Charentes), des ateliers documentaires qui visent à nourrir la réflexion et proposer des outils, des solutions pratiques à tous ceux qui oeuvrent à la programmation des films documentaires. Ces ateliers sont composés de trois modules de trois journées qui laissent place à la théorie (histoire du documentaire, analyse stylistique, bases du langage cinématographique) et à la pratique (accompagnement des films, recherche de partenariats, constitution de public, organisation des débats). Ces ateliers sont labellisés et soutenus par le Groupement National des Cinémas de Recherche.
Notre action culturelle, militante, vise à faire progresser le cinéma documentaire en lui offrant le grand écran des salles de cinéma et en le dotant d’un accompagnement nourri: présentation, débat, distribution d’un document d’information.??DSGE est, depuis ces dix-sept années, un outil de proposition et d’inspiration pour ceux qui souhaitent programmer des documentaires - associations, festivals, salles, universités et, bien entendu, Cinémas de Recherche.?En dépit d’une évolution positive de sa distribution, le documentaire est loin d’avoir obtenu la place qui lui revient. La production de documentaires se tournant de plus en plus vers la filière cinéma - faute de débouché en télévision pour le documentaire de création - démultiplie les films documentaires en mal de diffusion et de distribution.
La mission de DSGE se trouve donc plus que jamais d’actualité. Et ce, alors que la création documentaire est particulièrement luxuriante et précieuse en ces temps où se ressent le besoin vital d’un décryptage politique et d’une vision artistique du monde contemporain.

Présidente - Annick Peigne-Giuly - 01 46 07 15 09 - peigne-giuly@wanadoo.fr
Déléguée générale - Hélène Coppel - 01 40 38 04 00 - hcoppel@documentairesurgrandecran.fr
Chargée de développement - Laurence Conan - 01 40 38 08 03 - lconan@documentairesurgrandecran.fr
Chargée de distribution - Emmanuelle Madeline - 01 40 38 04 00 - emadeline@documentairesurgrandecran.fr
Communication - Eric Denis - 01 40 38 97 71 - edenis@documentairesurgrandecran.fr

Contact
DOCUMENTAIRE SUR GRAND ECRAN
52 avenue de Flandre
75019 Paris
Tél. 33 (0)1 40 38 04 00
Fax 33 (0)1 40 38 04 75
www.doc-grandecran.fr